Réseaux sociaux : faut-il payer pour plus de visibilité ?


Rédigé le , par Jessica Bourdin dans : Actualités, Social media

Vous possédez une page Facebook pour votre entreprise, un compte Instagram, Twitter ou Pinterest ? Vous aurez sans doute remarqué depuis des mois, voire des années désormais, qu’il est de plus en plus difficile de toucher naturellement, sans payer, vos fans ou abonnés. Le parcours du combattant pour récolter du like et des commentaires sur vos publications ou de nouveaux abonnés, c’est une réalité. Pourquoi ? Comment y remédier ?

social-media-publicite

Photo par Georgia de Lotz via Unsplash

Baisse de visibilité de vos publications : la faute aux algorithmes

Vous savez que pour apparaître dans les résultats de Google, le moteur de recherche repose sur des algorithmes : c’est la même histoire avec les réseaux sociaux. Afin de proposer le meilleur contenu aux internautes inscrits sur Facebook, Instagram, Pinterest, Twitter (et autres), les plateformes ont développé et mis en place des algorithmes qui analysent chaque publication réalisée par les pages et comptes. Proposer du contenu personnalisé, adapté aux intérêts des utilisateurs, pour qu’ils restent un maximum de temps connectés, voilà les objectifs de chaque plateforme.

Pour cela, et pour éviter la surabondance de contenu, un tri de tout le contenu publié chaque jour est nécessaire.

Les algorithmes de Facebook, Instagram, Pinterest et Twitter

publicite reseaux sociaux

Chez Facebook, on parle de l’Edgerank pour classer les publications dans le fil d’actualité. Si comme pour chaque algorithme nous n’en connaissons pas tous les paramètres, il est cependant possible de dire que cet algorithme se base sur la connaissance de ce qu’aimerait voir un internaute sur son flux d’actualités. En fonction de cette prédiction, il attribue un score de pertinence aux publications qui pourraient être proposées à cet internaute. Ce score permet à Facebook de déterminer quand une publication doit être diffusée ou non, et dans quelle position dans le flux d’actualité.

Sur Instagram, un algorithme n’a été déployé qu’en 2016, pour faire face à la croissance d’utilisateurs sur la plateforme. D’un affichage de publications antichronologique (publications les plus récentes en 1er), c’est désormais la publication la plus susceptible d’intéresser l’utilisateur qui est affichée en premier. Pour choisir les publications les plus pertinentes, Instagram se base sur des critères tels que l’intérêt, la fraîcheur et la relation entre la personne qui a publié et celle qui la recevra, mais aussi sur 3 facteurs secondaires :

  • la fréquence d’ouverture de l’application par l’utilisateur,
  • le nombre d’abonnements que possède l’utilisateur,
  • l’utilisation qu’il aura de l’application (s’il ne reste que peu de temps connecté pour voir les meilleures publications ou s’il passe plus de temps à parcourir et rechercher des publications).

Sur Pinterest, l’algorithme est aussi basé sur plusieurs critères pour afficher les meilleures épingles : qu’elle soit en provenance d’un site de qualité, qu’elle soit elle-même qualitative et génère des repartages, que le compte Pinterest qui l’émet soit actif et partage du contenu populaire et enfin que les épingles de ce compte soient en accord grâce à leur thématique, leurs mots-clés et leurs hashtags avec les recherches des internautes sur Pinterest.

Enfin, Twitter n’échappe pas à la règle avec son algorithme qui tient compte de 3 facteurs : la relation entre l’abonné et la personne qui poste le tweet, ainsi que sa popularité permettent à un tweet d’être placé au mieux. En revanche, un tweet émis par une personne qui a « l’intention de manipuler ou de diviser dans la conversation » sera classé plus bas.

Quel que soit le réseau social, ces algorithmes rendent la portée d’une publication, même qualitative, limitée. Vous avez peut-être pu l’observer dans le cadre de la création d’un compte (difficulté à gagner des abonnés, à avoir des interactions sur une publication) ou dans une utilisation régulière de ces réseaux : il peut être laborieux d’obtenir des résultats malgré tous les efforts menés.

Des solutions pour être visible malgré les algorithmes

Comme pour le référencement sur Google, un algorithme sur un réseau social n’est pas une fatalité : il faut connaître les règles du jeu et bien s’en servir, ou opter pour une voie plus radicale, la publicité en ligne.

Solution n° 1 : publier naturellement, de façon optimisée

Pour gagner des fans / abonnés, donner de la portée à vos publications / tweets sans payer, il faut déjà être carré sur les règles de base pour une bonne performance sur les réseaux sociaux :

  • Du contenu unique et de qualité (votre propre texte, vos photos, vos vidéos, c’est déjà mieux qu’un contenu qui ne vous appartient pas et qui est déjà diffusé partout ailleurs) ;
  • Connaître sa cible pour la toucher : ton à employer, horaires de publication en fonction des heures de connexion de la communauté, contenu adapté, etc.
  • Connaître les contraintes techniques de chaque réseau social : utilisation des hashtags ou non, longueur du texte, émojis…
  • Prendre le temps de connaître sa communauté : s’intéresser à des comptes aux thématiques similaires en commentant et interagissant avec eux, s’abonner à des comptes pertinents.

Même en appliquant toutes ces recommandations, les résultats obtenus peuvent ne pas être à la hauteur des espérances : il faudra de la patience et une implication régulière pour faire grandir petit à petit votre communauté et obtenir de l’interaction sur vos publications.

Solution n° 2 : opter pour la publicité en ligne

Comme pour Google Ads, chacun des réseaux sociaux cités ci-dessus (plus LinkedIn) possède sa régie publicitaire. Grâce à elle, vous pouvez booster vos publications, pages / comptes et ainsi avoir une meilleure visibilité et donc de meilleures statistiques.

Très pratique pour donner un coup de pouce à une entreprise qui se lance sur les réseaux sociaux ou pour mettre très rapidement en avant une publication à un instant donné (actualités, promotions, événements), la publicité sur les réseaux sociaux est relativement peu coûteuse : avec une 10aine d’euros pour débuter, vous pouvez obtenir des résultats. En revanche, pour une réelle acquisition d’abonnés pertinents, des objectifs de trafic ou de prises de contact, il est nécessaire d’établir une stratégie marketing de campagnes publicitaires.

Ainsi, avec le gestionnaire de publicités de Facebook par exemple, vous pourrez déterminer un ciblage qualifié (âge, localisation, centres d’intérêts), une durée de diffusion, le placement de la publicité sur le fil d’actualité Facebook (et sur Instagram, les publicités pour ce réseau social y étant gérées aussi ici), le budget quotidien… La force de ce réseau social étant le ciblage très précis par centres d’intérêts des internautes.

Bien sûr, chaque régie publicitaire donne accès également à des statistiques détaillées des campagnes lancées.

Un aperçu des statistiques des Facebook Ads

Il s’agit donc d’une solution plus rapide pour acquérir de suite des abonnés et améliorer la visibilité de vos publications : elle nécessite cependant une connaissance plus poussée des mécanismes de webmarketing.

Besoin de booster votre visibilité sur les réseaux sociaux ? D’un accompagnement stratégique pour vous lancer dans la publicité en ligne ? Contactez-nous !

Digital Change 2019 à Nantes : nous y serons !

AGENCE-communication-web

Offre de stage chargé(e) de SEO H / F à Nantes

Rédigé le 5 février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Vous avez un projet ?


Création ou refonte de site internet, stratégie de visibilité web ?

Contactez-nous 09 67 06 67 56