Google Analytics : quelles données indispensables surveiller sur son site internet ?


Rédigé le , par Ingrid Bras dans : Actualités, Webmarketing SEO / SEA

De nombreuses entreprises se dotent aujourd’hui d’un site internet pour promouvoir leurs activités, leurs services ou leurs produits. Les sites internet sont devenus en quelques années un véritable must have afin de développer sa notoriété, de toucher une nouvelle cible ou tout simplement d’étendre ses parts de marché, et ce quel que soit le secteur d’activité. Vous auriez effectivement tort de vous priver. 😉

Une fois le site mis en ligne, il est important de suivre son activité pour gérer au mieux ses retombées. Combien de visites votre site reçoit-il chaque mois ? D’où viennent les visiteurs ? Votre article partagé sur Facebook a-t-il généré du trafic vers votre site ? Les utilisateurs cliquent-ils sur votre bouton d’ajout au panier ou de réservation ? Toutes ces données sont importantes pour définir la meilleure stratégie de visibilité possible.

Comment y avoir accès ? Grâce à Google Analytics ! Cet outil, entièrement gratuit, développé par Google, vous permettra d’en apprendre plus sur le comportement de vos utilisateurs, sur vos leviers d’acquisition et sur les retombées de vos actions commerciales. Et bien plus encore.

8 KPI indispensables à surveiller sur Google Analytics

Les visites et leur évolution

Mon site est-il consulté ? Combien de visites mon site a-t-il rapporté ce mois-ci ? Est-ce mieux ou moins bien que le mois dernier ? Quelle est l’évolution des visites sur une année complète ?

Cet indicateur vous permettra de connaître le nombre de visites reçues sur votre site internet sur une période définie. Vous pourrez le comparer à d’autres périodes et ainsi voir l’évolution du trafic sur votre site : est-il en hausse ou en baisse ? Y a-t-il des pics de visites à certaines périodes de l’année ?

visites-google-analytics

Ici, un pic de visites fin août expliqué par l’envoi d’une newsletter.

En fonction, vous pourrez adapter votre stratégie de visibilité pour attirer davantage de visites dans le futur.

Les sources de trafic

Par quels canaux les internautes sont-ils arrivés sur mon site internet ? Sont-ils arrivés depuis un moteur de recherche, depuis des annonces publicitaires, depuis un site externe ou encore depuis les réseaux sociaux ?

Les sources de trafic vous permettent de comprendre d’où viennent vos visiteurs et d’analyser la part de visites que rapporte chaque levier.

Sur Google Analytics, les sources de trafic sont triées en différents canaux :

  • Direct : c’est-à-dire les utilisateurs ayant tapé l’URL de votre site dans leur navigateur ;
  • Referral : ils sont arrivés sur votre site depuis un lien externe pointant vers votre site internet ;
  • Organique : il s’agit des visites dites naturelles, issues d’une requête dans un moteur de recherche comme Google, Bing ou Yahoo ;
  • Social : les visites issues des réseaux sociaux ;
  • Affiliates / Display/ Paid Search : il s’agit des visites issues des campagnes publicitaires mises en place.
sources-trafic-analytics

41,7 % du trafic venant du SEO, 33,3 % du référencement payant, le reste réparti entre différentes sources.

Les sources de visites sont un indicateur important à surveiller afin de vérifier que vos sources de trafic sont équilibrées. En effet, il est important de ne pas miser toutes ses visites sur une seule source de trafic. Imaginons que 80 % de votre trafic provienne d’annonces publicitaires, si vous les stoppez demain, votre site ne recevra alors quasiment plus aucune visite.

A contrario, si vos visites « organiques », c’est-à-dire le trafic naturel, gratuit, depuis les moteurs de recherche, sont élevées, c’est une très bonne chose. Cela signifie que vos pages sont bien positionnées dans les moteurs de recherche (le sacré Saint Graal de tout site internet 🙂 ).

Le taux de rebond

Le taux de rebond correspond au pourcentage d’utilisateurs ayant visité une seule page sur votre site internet. Il permet donc de savoir si les visiteurs de votre site consultent plusieurs pages ou non. Prenons un taux de rebond de 70 %. Cela signifie que sur 10 internautes, 7 ont quitté votre site en consultant uniquement la page par laquelle ils étaient entrés sur le site.

taux-rebond

De gauche à droite : le très bon taux de rebond d’un site vitrine dans le domaine de l’industrie, au milieu, celui « standard » d’un e-commerce et à droite, un taux de rebond élevé pour un magazine de coiffure.

Examiner ce taux et son évolution, et notamment le taux de rebond par page, peut donc être utile pour s’interroger sur les raisons de ce départ du site.

Posez-vous les bonnes questions : pourquoi ne consultent-ils pas d’autres pages ? Ma page est-elle pertinente ? Mon site est-il responsive design ? Les photos mettent-elles en valeur mon produit ? Mes fiches produits sont-elles complètes ? De nombreuses raisons peuvent pousser un internaute à quitter une page aussi vite qu’il est arrivé.

Attention, selon le type de site internet et son secteur d’activité, les taux de rebond peuvent passer du simple au triple. Par exemple, un taux de rebond sera naturellement plus élevé sur un site magazine ou un site de recettes de cuisine par exemple, où l’internaute consulte uniquement l’article qu’il cherchait, contrairement à un site e-commerce où l’utilisateur consultera plusieurs pages pour faire son choix.

Pour en savoir plus, retrouvez notre article dédié au taux de rebond.  

Le temps moyen passé sur le site

En parallèle du taux de rebond, il peut être intéressant de regarder le temps moyen passé sur le site et par page, ou la durée moyenne des sessions.

En croisant ces données, de nombreux cas de figures sont possibles, dont les plus fréquents :

  • taux de rebond élevé + temps moyen passé très bas (moins de 30 sec) : peut-être y-a-t-il un problème avec votre page ? Avez-vous développé le maillage interne entre pages ? Votre contenu répond-il bien à la requête de l’internaute ?  ;
  • taux de rebond faible + temps moyen passé élevé : c’est généralement bon signe. Cela peut montrer que l’utilisateur a pris le temps de lire la page, qu’il a trouvé ce qu’il était venu chercher, puis qu’il a consulté d’autres pages ;
  • taux de rebond élevé + temps moyen passé élevé : c’est notamment le cas sur les magazines web. La personne ne va lire que l’article qui correspond à) se requête (par exemple, une recette de cuisine), sans forcément aller consulter d’autres pages du site. Le temps moyen passé sur le site est alors élevé, et le taux de rebond également.
temps-moyen-analytics-site

En haut : les données d’un site vitrine très complet, avec des pages à contenu à forte valeur ajoutée= un temps de visite très bon et un taux de rebond correct. En bas, pour un magazine de recettes, un temps de visite long pour les personnes qui restent sur le site, mais un taux de rebond élevé pour les personnes ne cherchant qu’un type de recette, qui n’iront pas visiter le reste du site.

Vous l’aurez compris, il est important de croiser les données analytics pour comprendre le comportement de vos utilisateurs et adapter vos objectifs en fonction.

Les pages les plus consultées

Lorsque vous créez un site, vous le remplissez de différentes pages en fonction de votre stratégie : articles, pages de contenus, fiches produits, etc. Il est donc important de vérifier que ces pages sont vues et lues.

Dans Google Analytics, vous pouvez avoir une liste des pages les plus vues sur une période définie. Cela vous permet de voir quelles pages fonctionnent le mieux, les thématiques populaires, tout en ayant une idée des requêtes sur lequel votre site fait autorité par rapport à ses concurrents.

pages-les-plus-vues-analytics

Le « / » correspond à la page d’accueil. Celle-ci est généralement la plus consulté d’un site.

A l’inverse, vous pourrez déceler les pages les moins vues. N’hésitez pas à retravailler le contenu de ces pages ou à vérifier leur pertinence par rapport à d’autres pages existantes. Mieux vaut avoir une page complète bien positionnée, plutôt que 2 pages similaires qui se feront concurrence sur la même thématique.

Enfin, servez-vous des segments, des filtres ou des dimensions secondaires pour creuser davantage : les sources de trafic, le temps moyen passé sur la page, les pages de sortie, le taux de rebond, etc.

Utilisateurs nouveaux VS utilisateurs connus

Google Analytics scinde les visiteurs de votre site en 2 types :

  • les utilisateurs connus ou « returning visitor » : c’est-à-dire ceux déjà venus sur votre site et qui ont un petit cookie enregistré sur leur ordinateur ou mobile ;
  • les utilisateurs nouveaux ou « new visitor » : c’est-à-dire les utilisateurs n’ayant encore jamais visité votre site web (ou ayant vidé leurs cookies récemment).

Par exemple, des sites d’hôtels vont généralement avoir un pourcentage de nouveaux visiteurs bien plus élevé que celui de visiteurs connus. A contrario, un site d’actualités connu aura toujours une part de lectorat fidèle. Un site e-commerce, en fonction de ce qu’il vend, aura un taux plus ou moins équilibré entre nouveaux et anciens visiteurs.

utilisateurs-analytics

L’exemple d’un site d’hôtel. : sur 1 113 visiteurs, 1 012 ne sont jamais venus sur le site auparavant.

Ces indicateurs peuvent donc vous aider à adapter votre stratégie pour fidéliser vos utilisateurs.

Les types d’appareils utilisés

Comment les internautes se sont-ils rendus sur votre site ? Dans l’onglet « mobile / vue d’ensemble », vous pourrez voir si vos utilisateurs ont utilisé un mobile, une tablette ou un ordinateur. 

De plus en plus d’internautes utilisent leurs smartphones pour naviguer sur internet, il est donc primordial de proposer un site adapté et responsive design.

type-appareil-analytics

Le smartphone, en tête des appareils les plus utilisés pour consulter ce site, suivi par les pc (desktop) et les tablettes.

Si vous remarquez peu de visites depuis les mobiles ou un fort taux de rebond depuis les mobiles, n’hésitez pas à remettre en question votre UX design pour voir s’il est bien adapté à toutes les tailles d’écran.

La vitesse du site et le temps de chargement des pages

La vitesse de votre site et le temps de chargement de ses pages sont des indicateurs importants à surveiller. Ces temps rentrent en compte dans la balance pour le bon référencement de votre site et de ses contenus.

Pensez donc à jeter un œil de temps en temps sur ces données pour vérifier que les temps sont corrects et qu’ils ne pénalisent pas votre référencement. Google propose de nombreux outils de tests, faciles à prendre en main, comme PageSpeed ou GT Metrix. 

Par ailleurs, outre Google, les internautes eux-mêmes sont peu friands des sites lents et longs à s’afficher. Cela peut être une des raisons expliquant un taux de rebond élevé.

Et bien plus encore…

La liste précédente est bien évidemment non exhaustive. En fonction de vos objectifs, de nombreux autres KPI pourront vous être utiles comme le panier moyen, le chiffre d’affaires, le site search, les clics sur vos call to action ou encore les segments géographiques.

Google Analytics est un outil complet vous permettant de décortiquer et de croiser chacune des données collectées sur votre site à l’aide de filtres ou de segments. Les possibilités sont infinies ou presque.

Business to Web, agence certifiée Google Analytics, vous accompagne dans votre stratégie de visibilité et votre référencement naturel

 

Fermeture de Google+ en août 2019

Mes objets publicitaires : objectif CA atteint grâce aux 1res positions dans Google

Rédigé le 16 octobre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Vous avez un projet ?


Création ou refonte de site internet, stratégie de visibilité web ?

Contactez-nous 09 67 06 67 56